ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


mercredi 30 septembre 2009

Les 4 cavaliers de l'apocalypse

(Double clic pour agrandir)

Mêmes jeunes, elles sont dangereuses.

Deux jeunes filles, de 13 et 15 ans, qui bien sur n’avaient pas le permis, étaient à l’arrêt dans un coupé sport lorsque des policiers virent les voir, elles prirent peur et démarrèrent en vitesse. L’un des policiers se retrouve à terre avec une fracture à la main.

Une course poursuite s'ensuit dans la ville base de Laon, les risques pris par la jeune conductrice incitent les policiers à la prudence. Ils la suivent donc sans tenter de l'intercepter en agglomération. Arrivé à rond point, le coupé quitte la route pour taper le talus.

Elles sont alors arrêtées et emmenées au poste de police. La voiture dans laquelle elles se trouvaient été, bien sur, volée.

Des jeunes filles au volant risquant la mort pour jouer aux adultes.

mardi 29 septembre 2009

La guerre des chefs


(Double clic pour agrandir)

Pneumo 23 contre AH1N1.

On n’en parle plus depuis quelques jours, mais la grippe A H1N1, continue de prospérer en France et dans le monde en général. Les Français toujours hostiles en majorité au vaccin de la grippe A, se tourne vers un autre vaccin, très ancien celui-là et donc sur, le Pneumo 23.

Mais celui-ci a tant de succès et les laboratoires ne produisant que le vaccin grippe A, les pharmacies sont en panne de stock.

"Aujourd'hui, une augmentation très forte des ventes de vaccin pneumococcique Pneumo 23 est constatée, entraînant des difficultés transitoires d'approvisionnement", a constaté la Direction générale de la Santé (DGS) dans une "mise au point" en date du 25 septembre.

Les deux vaccins pneumococciques disponibles en France sont Pneumo 23 et Prevenar. "Pneumo 23 est recommandé pour la vaccination des adultes et enfants à partir de 5 ans, à haut risque d'infection à pneumocoque", a rappelé la DGS.

"Pendant la période transitoire d'approvisionnement limité en Pneumo 23, jusqu'à fin 2009, il importe de réserver les doses de vaccins disponibles à ces patients", a-t-elle souligné.

Prevenar est lui "recommandé chez tous les enfants de moins de 2 ans", et "n'est pas adapté aux adultes et enfants de plus de 5 ans".

Mamy Bachelot, n’est pas très contente de la décision des Français. Un stock de vaccin pour le grippe A va lui rester sur les bras, et les laboratoires vont être submergés d’autres demandes.

La méfiance des Français a augmenté avec le refus du personnel médical de se faire vaccinés.

lundi 28 septembre 2009

Nouveaux acteurs


(Double clic pour agrandir)

Super Mamie

Les électeurs allemands ont reconduit dimanche à la chancellerie la conservatrice Angela Merkel, pour un nouveau mandat de quatre ans à la tête de la coalition de centre-droit de son choix avec les libéraux.

Les conservateurs (CDU/CSU) de Mme Merkel, âgée de 55 ans, et leurs alliés libéraux du FDP ont remporté une majorité confortable des sièges, 323 sur les 614 à 616 que devrait compter le parlement, selon les projections des chaînes de télévision publiques ZDF et ARD.

Les sociaux-démocrates (SPD), qui gouvernaient avec Mme Merkel depuis quatre ans dans une "grande coalition" et dont le candidat à la chancellerie était le ministre des Affaires étrangères sortant Frank-Walter Steinmeier, 53 ans, enregistrent leur plus bas score historique, entre 22,5% et 23,5 %.

La CDU/CSU enregistre toutefois son plus mauvais score depuis 1949, avec 33,4% des voix selon la chaîne ARD, 33,8% selon ZDF. Le FDP recueille 14,7% ou 14,8% des voix, le meilleur score qu’il n’ait jamais atteint, et retrouve ainsi son rôle traditionnel de "faiseurs de rois" après une cure d'opposition de onze ans.

Mme Merkel, la "femme la plus puissante de la planète" pour la quatrième année consécutive, selon le magazine Forbes, plaidait pour la fin de cette coalition.

De nombreux dossiers économiques attendent le gouvernement Merkel II, dont l'accroissement annoncé du chômage, l'augmentation des déficits et les difficultés du système éducatif et de santé, alors que le pays commence à sortir de la récession.

L'engagement de l'Allemagne en Afghanistan figurera aussi à l'ordre du jour. CDU et FDP ont déjà dit vouloir revenir sur l'abandon programmé de l'énergie nucléaire.

De nouvelles bagarres vont commencer. Les projets sont sur la table.

Petit Nico a déjà félicité sa copine en lui téléphonant personnellement.

samedi 26 septembre 2009

Incroyable mais vrai !

Deux malfaiteurs maladroits ont péri samedi écrasés par l'effondrement des murs d'une banque dont ils tentaient de forcer les coffres à l'explosif, a annoncé la justice belge.

Leur cible était une agence de la Record bank installée dans une maison à Dinant, près de Namur, à une centaine de kilomètres au sud de Bruxelles.

Les malfaiteurs ont opéré pendant la nuit et l'explosion s'est produite à 03h20 (O1H20 GMT). Les policiers arrivés sur les lieux ont dégagé un homme grièvement blessé. Il est mort peu après son admission à l'hôpital. Il était porteur de documents d'identité kosovars.

La charge explosive était si importante qu'elle a provoqué l'effondrement de la moitié gauche du bâtiment. Les autorités ont du contacter une entreprise spécialisée pour araser la toiture afin de pouvoir permettre aux enquêteurs de travailler dans les décombres.
Quelques heures plus tard, lors de la reprise des fouilles des décombres, les policiers ont dégagé le corps d'un deuxième homme.

Le directeur de la banque a souligné que l'argent conservé dans son établissement était placé dans des "valises protégées" qui lorsqu'elles auraient été forcées "auraient provoqué l'explosion d'une cartouche d'encre, rendant les billets inutilisables".

Mamie Bachelot déprime.

(Double clic pour agrandir)

Ouais et alors ?

Beaucoup de médias s’étendent sur Johnny Halliday et son cancer du colon. Il n’est pas le seul a en avoir eu un et après … La seule différence qu’il y a, c’est qu’il a été opéré par un grand chirurgien, alors que pour les gens comme nous, on prend celui qui est là et on ferme sa gueule, par ce qu’on à pas le choix.

Tout le monde le plein, alors qu’avec les moyens qu’il a, il avait certainement une infirmière particulière 24 heures sur 24 alors qu’on est obligé de se taper la rare qui passe de temps en temps et qui est agréable comme une porte de prison.

Un malade est un malade, enfin presque. Une médecine à deux vitesses, quoi qu’on en dise, existe bel et bien.

SI même les maladies acceptent des dessous de tables … ou va-t-on ?

vendredi 25 septembre 2009

Tu veux un deuxième ? Y’aura du rab.

Le vaccin contre la grippe saisonnière, à ne pas confondre avec celui contre la grippe pandémique dite H1N1, sera disponible dans les pharmacies aujourd’hui, soit deux semaines plus tôt que l'année dernière.
En lançant la campagne de vaccination, les responsables de la santé ont particulièrement insisté sur la nécessité de se faire vacciner contre cette grippe "classique", et le plus vite possible, même si la grippe pandémique occupe le devant de la scène.

La vaccination contre la grippe saisonnière est gratuite pour les personnes âgées de plus de 65 ans et pour celles prédisposées à des formes graves par une affection de longue durée. Soit au total neuf millions de personnes qui recevront un bon de la caisse d'assurance maladie leur permettant de se procurer le vaccin gratuitement.

Le nouveau virus AH1N1 paraissant l'emporter très largement dans le monde, on pourrait être tenté d'oublier la vaccination contre le virus saisonnier, ce qui ferait perdre beaucoup d’argent à petit Nico & Co.
Mamie Bachelot a insisté sur le fait que ce vaccin-là n'avait rien à voir avec celui contre la nouvelle grippe H1N1. La vaccination contre la grippe saisonnière "n'apportera pas de protection" contre le nouveau virus, et inversement.

Le problème c'est que la campagne vaccinale grippe saisonnière précède de peu celle contre la grippe H1N1, avec une plage nécessaire de trois semaines entre les deux vaccinations. D'où un risque de télescopage et de confusion.

Le plan de vaccination contre la nouvelle grippe H1N1 débutera à la mi-octobre par les personnels de santé, selon l'ordre de priorité défini jeudi par le gouvernement. Ce vaccin là ne sera pas disponible dans les pharmacies. Il s'agira d'une vaccination "collective" réalisée dans des centres de vaccination.

65% des Français n’envisagent pas de se faire vacciner contre la grippe pandémique, selon une enquête TNS Sofres/Logica réalisée pour Europe.

Les Français sont en revanche davantage enclins à se faire vacciner contre la grippe saisonnière (38%).

Alors que faire une piqure ? Deux piqures ? Ou aucune ?

Chacun son choix.

jeudi 24 septembre 2009

Pas gentil Nico

(Double clic pour agrandir)

Pas une soirée mémorable.

Petit Nico a répondu aux questions posées par deux journalistes hier soir. Pas grand-chose à en tirer, sauf à part la fameuse « bourde » que tous les médias reprennent en masse.

C'est-à-dire l’écart de Nico lorsqu’il à parler du procès Clearstream et qu’il a parlé de « coupables » au lieu de « présumé coupable ».

Autrement, le blabla habituel sur un peu tout et peut-être un indice sur sa non présentation pour les présidentielles de 2012.

Les frères ennemis

(Doucle clic pour agrandir)

mercredi 23 septembre 2009

Petit Nico passe à la télé

Ce soir, petit Nico vient répondre aux questions, du moins celles qui l’intéressent, en direct sur TF1 et France 2. On pouvait poser une question sur le site de TF1 et si elle était sélectionnée par le service de presse de cette chaîne puis par celui de l’Elysée, elle serait ensuite posée à petit Nico.
Qui ne tente rien n’a rien, j’ai donc essayé. Voici la question posée.


Bonsoir Mr le Président,

Madame Nora Berra, secrétaire d’état chargée des ainés, lors d’un déplacement dans une maison de retraite, a été interpellé par les familles de résidents en lui demandant si un jour, une aide financière sera donné un jour aux familles afin de continuer à prendre soins des leurs à leur domicile plutôt que devoir les envoyés dans ces maisons.

Les aidants de ses personnes, devenues dépendantes suite à aux maladies d’Alzheimer ou de Parkinson, mais également celles fortement diminuées suite à un AVC ou un Anévrisme et qui ont la chance de s’en sortir, sont totalement abandonnées. La très faible aide de l’APA ne remplace pas un salaire. Alors que beaucoup de personnes ont décidé de ne pas travailler pour s’occuper des leurs, plutôt que de les abandonner aux mains d’étrangers ou ils se sentiraient oubliés, ils se retrouvent très rapidement avec les poches vides et personne pour leur tendre la main.

J’espère que vous pourrez donner une réponse à cette question qui concerne plus de personnes que l’on croit. Merci.

Un chantage à peine caché.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a demandé à la France des gestes en faveur de détenus iraniens, alors qu'il était interrogé par France 2 au sujet d'une éventuelle grâce en faveur d'une jeune universitaire française, Clotilde Reiss, bloquée en Iran.











"Mais vous devez savoir qu'il y a quelques Iraniens qui sont en prison en France depuis des années. Ce sont des prisonniers qui, eux aussi, ont une famille, eux aussi ont un père, une mère", a déclaré le président iranien dans cet entretien diffusé mardi.

Interrogé sur une éventuelle grâce en faveur de Clotilde Reiss, il a répondu: "Malheureusement nous n'avons vu aucune action du gouvernement français en faveur de ces prisonniers".

Rappelons que la jeune universitaire française avait été arrêtée à Téhéran le 1er juillet, pour avoir prise des photos lors des rassemblements de protestation contre la réélection de Mahmoud Ahmadinejad, le 12 juin dernier. Elle avait été emprisonnée pendant 45 jours, avant d'être libérée le 16 août, à condition de demeurer à l'ambassade de France à Téhéran, dans l'attente de son jugement.

Le Figaro a révélé mardi que la France étudiait la possibilité de renvoyer à Téhéran Ali Vakili Rad, un Iranien condamné en 1994 à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 18 ans, pour l'assassinat en 1991 de l'ancien Premier ministre iranien, Chapour Bakhtiar.

L'avocat de ce dernier, Me Sorin Margulis, a confirmé mardi avoir demandé mi-août la libération conditionnelle assortie d'une expulsion de son client. Il a néanmoins tenu à souligner que cette demande de libération de M. Vakili Rad était étrangère à d'éventuelles négociations sur la libération de Clotilde Reiss.

Pour résumé : Si la France renvoie dans son pays Vakili Rad, Reiss aura une chance de revenir en France.

Un chantage qui n’a pas de nom et qui ne laissera pas de trace.

mardi 22 septembre 2009

Demain, le vrai sera là ... hélas !


(Double clic pour agrandir)

Aujourd'hui, c'est l'automne.


Un peu d’argent pour les aidants ?

Les proches des malades ayant contracté une maladie neurologique, comme celle d'Alzheimer ou Parkinson ou ceux s’occupant de personnes ayant des séquelles suite à un Accident Vasculaire Cérébral ou à un Anévrisme, sont considérés comme les "deuxièmes victimes" de la maladie, demandent un meilleur soutien financier et un meilleur accompagnement pour alléger leur quotidien.

Je ne vous parle pas de ceux qui ont eu un traitement rapide et efficaces comme Chirac, Rocard, Belmondo ou Lanoux, mais des gens comme vous et moi qui sont traités avec les moyens de bord et laissés dans la merde.

Certains ont alerté Nora Berra (Secrétaire d’état chargée des ainés) sur leurs difficultés lors d'un déplacement de la secrétaire d'Etat en charge des Aînés dans une maison de retraite à Lutterbach (Haut-Rhin), près de Mulhouse.

"Y aura-t-il des aides financières pour aider à garder une personne malade à domicile?", s'est inquiété Françoise (le prénom a été modifié à sa demande), dont le mari, qui souffre d'Alzheimer depuis 12 ans, réside dans cet établissement depuis un an.

La secrétaire d'Etat a répondu qu'elle travaillait à la question, avant d'ajouter : "Tout le monde doit avoir le droit d'être hébergé si la situation l'impose".
L'accueil de jour dans cette maison de retraite privée, spécialisée dans l'accueil de malades d'Alzheimer, coûte 17 euros la journée, l'hébergement 67 euros.

Outre le manque de moyens financiers, on déplore également le manque de structures d'accueil et la difficulté de trouver des places : "On ne va pas s'inscrire un an en avance, on ne sait pas à quel moment ça va arriver".
"Ca", c'est le moment où on prend conscience qu'on ne peut plus s'occuper d'un malade à domicile, malgré les aides professionnelles ponctuelles, rares et insuffisantes.

"Quand les aidants amènent un malade en maison de retraite, c’est qu’ils sont à bout", raconte Marie-Claude Baudin, cadre infirmier à la maison de retraite Les Fontaines à Lutterbach.

"Ils ne savent pas comment couper avec leur proche, ils culpabilisent" de le placer en institution, explique-t-elle, ajoutant qu'il faudrait "un accompagnement des aidants dès le diagnostic de la maladie".

Car la décision du placement est souvent un déchirement. Confier son proche, malade, à des gens que l'on ne connaît pas, dans un endroit que l'on ne connaît pas, ne se fait pas facilement.
"Les conseils et les renseignements, on peut aussi les obtenir auprès des associations", estime-t-il, avant de rappeler que les quelque 850.000 malades en France et leurs proches attendent surtout des aides financières et une multiplication des structures d'accueil.

Des aides seront « peut-être » accordés à certaines personnes pour les « aidants » concernant Alzheimer, mais pour les familles s’occupant des autres personnes devenues « dépendantes » suite à une maladie, rien n’est envisagé. Pourtant des centaines de personnes ne peuvent reprendre un travail en raison de problème liés à l’aide de ses parents devenues « inaptes » à s’occuper d’eux.

Faut-il les placer dans un mouroir, pardon, je voulais dire une maison de retraite ? Et qui va payer ? Faut-il abandonner ses parents malades, comme des chiens galeux, pour pouvoir « vivre ».

Des millions sont envoyés dans des pays étrangers, ne peut-on pas en garder une partie pour nos anciens et leurs « aidants » ?

Le vroum vroum nouveau est arrivé.

Le permis de conduire nouvelle formule devrait être généralisé au 1er avril 2010 avec un nouveau barème d'évaluation de 30 points prenant la forme d'un "bilan de compétences", et non plus d'un décompte des erreurs.


Le Premier sinistre, François Fillon, avait présenté en janvier dernier une refonte du permis en quinze mesures, afin de le rendre "moins long", "moins cher" et "plus sûr".

Le projet de nouveau permis serait généralisé au 1er avril prochain, et prévoirait que l'examinateur "apprécie le comportement du conducteur au travers d'une nouvelle grille d'évaluation".

Avec cette grille, qui met l'accent sur "l'autonomie" du candidat, celui-ci devrait désormais obtenir au moins 20 points sur un barème de 30 pour obtenir son permis. Les fautes jugées éliminatoires continueraient d'exister et le candidat devrait respecter un itinéraire donné par l'examinateur en début d'épreuve.

Le bilan de compétences s'articulerait autour de trois thèmes: "connaître et maîtriser son véhicule", "appréhender la route" et "partager la route avec les autres usagers".

Chaque thème est divisé en trois sous-rubriques, dont la maîtrise est mesurée par trois "niveaux d'appréciation".

Le candidat pourrait gagner un "point bonus", qui pourrait sauver son permis le cas échéant, en démontrant qu'il est capable d'adopter une conduite économique fondée sur une "régulation de son allure" et le changement des vitesses "le plus tôt possible".

Et pour généraliser le nouveau permis au 1er avril, "le ministère des Transports prévoit de former les 1.350 inspecteurs entre décembre et mars, en quatre mois, à raison de deux jours de formation par inspecteur", un laps de temps que le responsable syndical juge trop court.

Encore une nouvelle fois, lorsqu’on change quelque chose, c’est pour le compliqué un peu plus.

Déjà que le permis était donné si l’inspecteur le voulait bien, faute ou pas faute. Alors maintenant, ça va devenir une vraie loterie pour l’obtenir.

lundi 21 septembre 2009

Vil - Sarko


(Double clic pour agrandir)

Mamie Bachelot monte au front.

La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a encouragé la vaccination pandémique, se faisant rassurante dimanche sur l'innocuité des futurs vaccins contre le nouveau virus H1N1, attendus en octobre.

"Je veux protéger mes concitoyens face à une menace sérieuse. Donc je proposerai au Premier ministre et au président de la République une stratégie vaccinale qui sera appuyée sur les avis du Haut conseil de la santé publique". "Nous sommes en train de nous préparer à vacciner l'ensemble de la population, à travers des centres de vaccination, selon les ordres de priorités qui ont été fixés en toute sécurité. Nous avons évidemment des vaccins parfaitement testés pour leur efficacité et pour leur innocuité ".


"Les premières AMM (délivrance d'autorisation de mise sur le marché) pourraient avoir lieu début octobre", a-t-elle dit en faisant cependant état de d'"incertitudes" notamment sur le "rendement du vaccin" et la possibilité d'avoir "un peu moins de vaccins au début".

Pour l’instant, il y a en France, environ 100 000 cas de grippe AH1N1. Une dizaine de décès ont été « validés » ayant pour cause ce nouveau virus.

Mais alors que partout dans le monde, les gens en bonne santé décèdent aussi de ce dernier, en France, un seul cas de personne dite en bonne santé a été « accepté » comme victime de la grippe A. Les autres avaient déjà « de graves pathologies qui ont aggravés l’état du patient ».

Sommes-nous si crédules que cela ? Qui peut encore croire ces mensonges ?

samedi 19 septembre 2009

Prévention pour la grippe A ? On s’en fout.

Je ne sais pas si vous avez été faire des courses dernièrement, mais moi j’y suis allé hier, dans le magasin MATCH de Grenay, près du pont à coté de la station essence (pour ne pas le nommer).
Il y avait beaucoup de monde et j’ai donc attendu comme les autres mon passage en caisse.

Les caissières, à l’évidence bien enrhumées, avaient leur nez qui ressemblait à celui d’un poivrot. Deux personnes devant moi, se tenait un homme qui lui avait donné un billet et elle devait lui rendre la monnaie. Mais avant cela, elle éternua deux ou trois fois dans ses mains, elle se moucha ensuite, en essayant le reste de morve d’un revers de main, puis elle prit la monnaie dans sa caisse et la lui rendit.
L’homme la regarda, sans oser dire un mot, puis prit la monnaie (collante ?) et repartit. BONJOUR L’HYGIÉNE.

Mais la caissière à coté faisait encore mieux, elle toussait directement sur les clients.

Si cela continue, on va devoir faire ses courses avec un ciret, des bottes et payer par chèque pour éviter les contacts.

Alors mesdames et messieurs les hôte(sse)s de caisses, un peu de respect pour les clients. Merci pour eux et pour moi.

vendredi 18 septembre 2009

22, la v’là.

Giorgia Boscolo actionne avec entrain sa longue rame d'aviron: elle est encore apprentie mais sera bientôt la première femme gondolière en 900 ans d'histoire à Venise.

A 23 ans, Giorgia a passé avec succès en juin dernier le difficile examen permettant d'être admis dans le club restreint des 400 "gondolieri" de Venise, un métier réservé jusque là aux hommes.
Giorgia, qui est maman de deux enfants, s'entraîne plusieurs heures chaque jour sur un "traghetto", un service de gondoles à bon marché permettant de relier les deux rives du Grand Canal.

Dans un an et demi, au terme de sa période d'apprentissage, elle devrait obtenir de l'Ente Gondola, l'autorité de tutelle des gondoliers, le permis spécial pour piloter sa propre gondole sur les eaux vertes de la Cité des Doges.
L'irruption de la jeune femme dans un cercle exclusivement masculin inquiète certains de ses collègues, qui sont d'ailleurs peu nombreux à accepter d'être interviewés.

Une profession éprouvante mais lucrative. Venise accueille entre 15 et 18 millions de touristes chaque année, dont un bon nombre sacrifient à la ballade rituelle en gondole, malgré un tarif plutôt prohibitif de 120 euros l'heure pour une personne ou un couple.

Déjà un danger sur les routes, voilà que les femmes envahissent les eaux. Plus aucune sûreté maintenant à Venise, bientôt le port des ceintures de sécurités obligatoires à bord des gondoles.

Moi … Machiste … Mais non ! Réaliste … Oui !

jeudi 17 septembre 2009

Sarko et Carla vont à la piscine.


(Double clic pour agrandir)

Le vaccin ne fait pas bon ménage avec les Français.

A un mois de l'arrivée prévue des vaccins contre le virus H1N1, des doutes subsistent sur la volonté des Français de se faire vacciner face à une grippe, alors que de nombreuses questions sur le vaccin restent en suspens.

Selon un sondage récent, plus d'un Français sur deux (55%) envisage de se faire vacciner contre la grippe H1N1. 29% se disent certains de le faire. A l'inverse, un quart des personnes interrogées (24%) se révèlent totalement rétives à toute vaccination.
Les professionnels de santé, qui seront prioritaires, semblent peu enclins à se faire vacciner. Plus d'un tiers d'entre eux refuseraient de se faire vacciner avec ce vaccin.

De son côté le Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI) est monté au créneau pour mettre en garde contre les risques d'une vaccination massive.
"Le vaccin H1N1 est particulier (fabriqué rapidement dans un cadre réglementaire dérogatoire, avec présence discutable d’un adjuvant)", a pointé le SNPI. Selon le syndicat, à peine un peu plus d'un quart des infirmières accepteraient d'être vaccinées.

Sur l'internet, des mouvements anti-vaccins s'organisent. Sur YouTube, un clip dénonce avec force images de seringues la "Big pharma". Sur Facebook, un groupe "Refusing the H1N1 Swine Flu Vaccines" appelle à rejoindre les opposants à la vaccination.

Ce qui pose un gros problème pour ce vaccin, c’est l’adjuvant. Il rend le vaccin plus efficace, mais plus dangereux également pour l’organisme.

Les femmes enceintes et les jeunes enfants recevront le vaccin sans adjuvant, mais pour le reste de la population, celui-ci est refusé, il sera obligatoirement avec cet adjuvant.

Lorsqu’on voit que des professionnels de la santé refusent de se faire vacciner, il y a vraiment des questions à ce posé sur ce dernier.

Vaut-il mieux tenter sa chance avec la grippe A ou alors tenter le vaccin et espérer ne pas avoir trop de effets secondaires.

mercredi 16 septembre 2009

La mort et le grippé

(Double clic pour agrandir)

Forum emploi

Le forum de l’emploi de Mazingarbe a brillé cette année, brillé par l’absence des recruteurs. Le nombre de stands vides étaient incroyables.

J’ai pris plusieurs photos de celui-ci, c’est à pleurer. Peur de la grippe A ? Manque de courage de se déplacer des recruteurs ?

Encore une chose qui va retomber sur les chômeurs, qui eux étaient présents, mais restaient peu de temps, vu le nombre d’employeurs présents.

Regardez et commentez.


Alors ?

mardi 15 septembre 2009

Allo ? Il y a encore quelqu'un de vivant ?


Mort d’un Bad Boy

Le grand acteur Américain Patrick Swayze est décédé à l’âge de 57 ans d’un cancer du pancréas.




















Il avait engagé une longue bataille contre ce dernier depuis plusieurs années.

Il avait dévoilé sa maladie en mars 2008 et avait mis sa carrière en veille (à de rares exceptions) pour consacré son temps à sa famille et sa guérison.

Avec son look de « mauvais garçon » et de « gros dur », il fit plusieurs succès au cinéma.

Cet acteur était surtout connu pour ses rôles dans « Dirty Dancing » (ou il jouait le rôle d’un danseur, il y chante aussi une des chansons emblématiques de ce long métrage au succès mondial, "She's like the wind".), dans « Ghost » (ou il incarnait un fantôme voulant protéger sa femme et se venger de son assassin), dans « Road House » (ou il avait la fonction d’un videur, protégeant ses amis contre des magouilleurs) et dans « Point break, extrême limite » (ou il incarne un surfeur braqueur de banque).

Il avait été hospitalisé en janvier pour une pneumonie et démenti en mars une aggravation de son état de santé.

Né en 1952 au Texas (sud), élu en 1991 "homme en vie le plus sexy" par le magazine People, ce fils d'une chorégraphe a étudié la danse pendant sa jeunesse, avant de débuter au grand écran en 1979 dans "Skatetown, USA", un film musical dans la veine de "Saturday night fever".

Patrick Swayze, qui a reconnu dans des entretiens avoir combattu une dépendance à l'alcool, était marié depuis 1975 à l'actrice Lisa Niemi. Le couple n'avait pas d'enfant.

Encore un grand acteur, qui a marqué des générations par son professionnalisme, nous quitte pour rejoindre, espérons le, un monde meilleur.

Toutes mes condoléances à sa famille. Qu’il repose en paix.

lundi 14 septembre 2009

No he can't

(Double clic pour agrandir)

Cherchons petits travailleurs pour passage télé

L'Elysée aurait demandé que soient sélectionnés des salariés de petite taille pour accompagner la visite de Nicolas Sarkozy à l'usine de Caligny (Orne), ce que la direction de l'entreprise a démenti.
La direction de l’usine dément les rumeurs concernant cette affaire. Le service de presse a même qualifié de grotesques ces événements.

Pourtant une ouvrière de ce site, lorsqu’elle fut interrogée pour savoir si sa sélection avait été en fonction de sa taille, a répondu « OUI ».

A-t-elle encore son emploi à ce jour ?

D'après le délégué CFDT, "il y a eu des négociations avec les Renseignements généraux, la préfecture et le cabinet de l'Elysée sur différents points de la visite du président".

"Le premier point était l'organisation d'une manifestation la veille (par des syndicats de l'Orne devant l'entreprise, ndlr). Le deuxième point l'autorisation pour le président, son cabinet et les gardes du corps de pénétrer dans l'usine sans la tenue de protection obligatoire. Et le troisième point, le critère de taille pour figurer sur les prises de vue", détaille-t-il.

Un salarié de Faurecia souhaitant garder l'anonymat a lui aussi déclaré à l'AFP que le critère de taille "était une demande de l'Elysée".

Notre président aurait-il un complexe concernant sa taille ? Ne dit-on pas : « On a toujours besoin d’un petit chez soi » ?

Le seul problème, c’est que l’on croit qu’il est toujours au loin, alors qu’il est tout prés de la caméra.

dimanche 13 septembre 2009

Pour Eve. En te remerciant pour tes mots.


Happy Birthday Mylène

Hier, Mylène Farmer, fêtait ses 48 ans. Et par n’ importe où, au stade de France.
Mylène, qui est pour moi la meilleure chanteuse du siècle (si vous n’avez pas compris, c’est ma chanteuse préférée), faisait une nouvelle fois un spectacle sublime, hors proportion des autres chanteuses devant des milliers de fans.

Elle apparait que très rarement dans les médias et accentue ainsi son coté « obscur » et sa proximité de son attirance pour la mort.

Elle est la seule chanteuse, qui ne faisant jamais parler d’elle, réussi à vendre la totalité de ses places de concert en quelques minutes.

Yvan Cassar a repris « Bon anniversaire » au piano, accompagné des fans de Mylène. Cette dernière très émue, a remercié tous son public et ses fans.

J’espère que tu chanteras encore de nombreuses années, tes fans te suivront toujours.

BON ANNIVERSAIRE MYLÈNE

samedi 12 septembre 2009

vendredi 11 septembre 2009

Il y a 8 ans.

Oui, déjà 8 ans que les terroristes ont détruit les « Twin Towers » du World Trade Center à New-York. Le 11 septembre 2001, 3000 personnes ont perdues la vie lors de cet attentat perpétré par ces hommes qui se disent « combattant de dieu ».

Obama, ne se rendra pas à « Ground Zéro » pour sa première commémoration en tant que président, mais au Pentagone, où un lieu de recueillement dédié à la mémoire des 184 victimes du crash du Boeing d'American Airlines a été inauguré l'an dernier par son prédécesseur George W. Bush.
Obama accompagnera les familles des victimes et déposera une gerbe, puis prendre la parole.

Des minutes de silence seront observées, d'abord à l'heure où le premier avion s'était écrasé sur la première tour, puis lorsque le deuxième avion a frappé la deuxième, et ensuite pour marquer l'effondrement du premier puis du second gratte-ciel.

Cette année, les noms des victimes seront lus par des proches des victimes et des bénévoles.
Au crépuscule, non loin de "Ground Zéro", deux immenses colonnes de lumière symbolisant les tours jumelles illumineront le ciel de Manhattan. Un peu plus tard, 88 lampes-torches seront allumées en souvenir des opérations de secours.

Obama espérait que les « nouvelles tours » seraient prêtes pour cette année, voir l’année prochaine, mais elles ne devraient être visible que d’ici 2011.

Mais on vient d’apprendre qu’elles ne devraient être finies qu’en 2036.

jeudi 10 septembre 2009

La taxe carbone est née.

(Double clic pour agrandir)

Dérapage de Bricounet

Brice Hortefeux, le ministre de l'Intérieur, aurait plaisanté en compagnie de militants de l'UMP sur l'origine d'un jeune issu de l'immigration.

Il aurait déclaré :"Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes", dans une vidéo le montrant en train de poser pour une photo avec un jeune issu de l'immigration. Il aurait eu ces propos le samedi 5 septembre, lors de l'université d'été de l'UMP, à Seignosse dans les Landes.


Dans une ambiance de rires et de plaisanteries, en compagnie de Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur pose la main sur l'épaule d'un jeune militant issu de l'immigration, appelé Amin. "Il ne correspond pas du tout au prototype", aurait lancé également M. Hortefeux.

Dans un communiqué publié jeudi, le ministre "dénonce une vaine et ridicule tentative de polémique", et affirme que "pas un seul" de ses mots ne faisait "référence à une origine ethnique supposée d'un jeune militant".

Les propos de certains hommes politiques, bien que choquant, passent souvent à la trappe alors que pour d’autres, cela lance une polémique qui ressort lors d’élection importantes. Cela dépend du parti, (oubliés lorsqu’il s’agit du PS, PC, UMP … et souvent rappelé lorsqu’il s’agit du Front National).

Liberté, égalité, Fraternité … Mais pas pour tous

Match nul entre la Serbie et la France


mercredi 9 septembre 2009

Route Sanglante

Le nombre des morts sur les routes a augmenté de 5,6% au mois d'août (414), du fait d'un plus important volume de trafic, les Français étant restés davantage dans l'Hexagone, mais le bilan s'est inscrit en légère baisse sur l'ensemble de l'été (-0,6%).


Durant le mois de juillet, le nombre d’accident mortel avait légèrement baissé, mais une forte augmentation au mois d’Aout a remis à la hausse le nombre de mort.
En juillet, le nombre de morts sur les routes avait baissé de 6,5% (389) par rapport à celui de juillet 2008 (416), s'établissant pour la première fois pour un mois de juillet sous le chiffre de 400.

Les statistiques de la Sécurité routière, pour le mois d'août, montrent également une augmentation du nombre d'accidents corporels (5.795 contre 5.340) et de 5,7% du nombre de personnes blessées sur les routes en août 2009 (7.576 contre 7.165 le même mois l'année précédente).

Parmi les blessés, le nombre de personnes hospitalisées est en léger retrait avec 58 blessés de moins qu'en août 2008.

On parle déjà d’une augmentation des assurances. Ce qui est dommage, c’est lorsque le nombre de morts sur les routes augmentent, l’assurance augmente, mais lorsque le nombre de décès est descendu en dessus de la moyenne, les assurances ne baissent pas.

De l’argent taché de sang vaut plus que la vie dirait-on.

mardi 8 septembre 2009

A mon ordre … Piquez !

Dans une quinzaine de jours, vont commencer les vaccinations pour la grippe AH1N1 notamment pour le personnel hospitalier et le personnel médicale en général.

Rappelons que celui-ci ne sera pas obligatoire, même pour cette catégorie de personnel qui sera le plus exposés pourtant.



Les autres vaccinations, devraient avoir lieu d’ici trois semaines, après décisions des centres de vaccinations et du personnel devant être présent.

Les médecins et infirmières ne seront pas assez nombreux, des recherches vont être faites, notamment du coté des retraités afin d’aider le personnel déjà présent.

Rappelons que ce vaccin se fera uniquement et uniquement dans le bras.

On ne sait jamais, il y a tant de distraits.

Urgent ! On recherche de l’aide


Le ministre de l’emploi a décidé d’augmenter le nombre d’emploi concernant les services à domicile. Sont donc bienvenu, les aides soignantes, les aides à domiciles, les auxiliaires de vie …
S’occuper des personnes âgées peut être très gratifiant ou déplaisant.

Gratifiant, car on apprend beaucoup au contact de nos anciens et parfois une amitié sincère inter génération se crée.

Déplaisant, car beaucoup de ses personnes ont des pathologies graves comme l’Alzheimer ou Parkinson et ils peuvent donc être violents quelque fois.

Peut de candidates et encore moins de candidats pour ses postes en contact direct avec nos petits vieux.

Comment deviendrons-nous lorsque l’on sera vieux et qui acceptera de nous aider ?

lundi 7 septembre 2009

En première ligne d’attaque

L'antiviral Tamiflu, recommandé par l'OMS pour soigner le virus de la grippe pandémique H1N1, peut servir en prévention notamment pour les groupes les plus exposés, a estimé lundi le groupe pharmaceutique suisse Roche qui le produit.

"Le Tamiflu est un antiviral, pas un vaccin, mais il peut être utilisé à la fois en prévention et en traitement de la grippe", a assuré le responsable de la "taskforce" mise en place contre la pandémie par Roche, David Reddy.

Selon l'ancien directeur de Roche France, Pierre Bonnet, la question de l'utilisation du Tamiflu en préventif pour certains groupes de population est actuellement au cœur des discussions de nombreux gouvernements.


Leur choix, selon lui, sera dicté par la gravité et l'étendue de l'épidémie en fonction du calendrier de l'arrivée des vaccins. M. Burns a par ailleurs insisté sur le fait que la capacité de production de l'antiviral "était largement supérieure" à la demande actuelle.

Il a rappelé que 96 pays avaient commandé, selon les dernières données datant de juillet, 270 millions de doses de Tamiflu depuis 2004. Tandis que Roche, qui disposait en stock de 100 millions de doses avant l'apparition de la nouvelle grippe fin mars, prévoit d'augmenter en décembre sa capacité à 33 millions de doses par mois, soit environ 400 millions de doses annuelles.

Une nouvelle fois, on prévient le gouvernement d’une « frappe préventive » du virus du H1N1 avant que la véritable épidémie arrive et contamine des millions de nos concitoyens.

Mais comme d’hab’. En France tout va bien et on n’a pas besoin des conseils des autres.