ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


lundi 7 septembre 2009

Des soins contre des sous … sinon crèves.

Le gouvernement envisage, parmi les "pistes" possibles pour réduire l'an prochain le déficit de la Sécurité sociale, d'augmenter le forfait hospitalier de 25%, à 20 euros par jour, et de moins rembourser certains médicaments.

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2010, qui doit être présenté en octobre au Parlement, doit s'attaquer à un déficit de l'ensemble des branches (retraite, famille, maladie et accidents du travail) de la Sécu de 30 milliards d'euros en 2010, selon la dernière estimation gouvernementale.


On parle d'augmenter de 16 à 20 euros le forfait hospitalier que les patients acquittent pour chaque journée passée à l'hôpital.

Dans un premier temps, le ministre du Travail Xavier Darcos a confirmé à l'AFP-Vidéo que le gouvernement était "obligé" d'augmenter le forfait hospitalier "pour tenir l'objectif de dépenses de santé", avant de préciser, à l'instar de Luc Châtel, porte-parole du gouvernement, qu'il s'agissait d'une "piste de travail" et non de l'arbitrage définitif du gouvernement.

"Le forfait hospitalier n'est pas un prélèvement, c'est le remboursement des frais d'hébergement à l'hôpital", a-t-il poursuivi

"La seule question qui compte, c'est que l'assurance maladie a quasiment 10 milliards d'euros de déficit", a-t-il plaidé, tandis que le Premier ministre François Fillon, a promis de poursuivre "l'effort continu de réduction des dépenses de l'Etat".

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a jugé qu'"il ne serait pas illégitime qu'il y ait un rattrapage sur le forfait hospitalier", qui n'a pas été augmenté depuis trois ans, tout en estimant qu'une augmentation de 25% lui semblait "très élevée".

Dominique Paillé, porte-parole adjoint de l'UMP, a qualifié cette augmentation de "substantielle mais juste".

Selon le JDD, une hausse de 4 euros apporterait 400 millions d'euros dans les caisses de l'Assurance-maladie.

Le forfait hospitalier a été créé en 1983, pour faire participer les malades aux frais hôteliers de leur hospitalisation. D'un montant de 20 francs à l'origine, il est de 16 euros depuis janvier 2007.
Certains assurés sont exonérés: femmes enceintes venant accoucher ou dans les 4 derniers mois de leur grossesse, titulaires de la Couverture maladie universelle complémentaire, bébés de moins d'un mois, victimes d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle, etc..

Augmenter le forfait hospitalier, pour être traiter comme de la merde, en manger tout les jours (qui aime les repas( ?) des hôpitaux ?). C’est une honte.

Si déjà on faisait payer tous nos ministres et autres lorsqu’ils vont faire des cures de repos dans des trois étoiles au rais de l’état, on rembourserait déjà une très grande partie de la sécu.

On devient de plus en plus Américain, les riches vivent, les pauvres crèvent (toujours en silence S.V.P.)

1 commentaire:

  1. Des sous, des sous et encore des sous. A part ça les frnavais vivent bien, mieu que dans certains pays.

    Enfin a ce qu'il se dit !

    Dan

    RépondreSupprimer