ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


lundi 26 octobre 2009

Connards !

Le match Marseille-Paris SG, prévu dimanche soir pour la 10e journée de L1, a été reporté après la découverte d'un 3e cas de grippe H1N1 (Jérémy Clément, Ludovic Giuly et Mamadou Sakho) dans le groupe du PSG, une décision tardive de la Ligue de football (LFP) qui a provoqué des violences ayant fait une dizaine de blessés et suscité des critiques.

La LFP avait d’abord donné son autorisation de match vers 12h00, puis l’avait confirmé vers 13h00. A la demande du PSG, des nouvelles analyses ont été demandé et la décision de jouer ou non le match, reporté à 16h00.

"Après avoir pris connaissance de l'évolution de la situation sanitaire de l'effectif du PSG le dimanche matin 25 octobre, la commission d'experts médicaux présidée par le Pr. Rochcongar a recommandé formellement de reporter le match OM-PSG et de placer les joueurs et l'encadrement du PSG en isolement pendant les 72 heures à venir", a expliqué la LFP. "Cette position est justifiée par le souci d'écarter tout risque de contagion, y compris des joueurs de l'équipe adverse."

Le report de ce match tardif a occasionné le défoulement de « casseurs » à Marseille, dans le quartier du Vieux Port et autour la Gare Saint Charles, et d'affrontements entre plusieurs centaines de supporters du PSG et Marseillais. Des bouteilles et des fusées traçantes ont été lancées à destination de supporters parisiens, également pris pour cible par les habitants des immeubles en dessous desquels ils étaient confinés par les forces de l'ordre. Un supporter du PSG a été fauché par une voiture.
Les CRS ont fait usage de gaz lacrymogènes et de flash-ball. Des vitrines ont été brisées et des magasins ont été saccagés.

Par ailleurs, selon une source policière, des dégradations et des vols ont également eu lieu sur l'aire d'autoroute de Peypin (près d'Aix-en-Provence), où avaient été bloqués des cars du PSG. Une dizaine de personnes ont été interpellées. Les supporters parisiens ont fait le retour vers la capitale en TGV, réquisitionné pour eux et qu’ils ont dégradés.

A la descente, ces « supporters » avaient bien sur le visage caché. Non seulement ce ne sont que des « casseurs », mais également une bande de petits branleurs et de lâches.

Bien sur, les dégradations seront au frais de l’état et donc des Français.

Si cette équipe atteinte par le H1N1 n’avait pas été le PSG, mais une autre équipe considérée comme « moins importante » comme Nice ou Toulouse ou une équipe de 2eme division, la décision aurait-elle été la même ? … j’en doute fortement.

La secrétaire d'Etat aux Sports, Rama Yade, a pour sa part estimé que l'heure était "à la prévention et à la prudence, pas aux polémiques". "Il s'agit d'une décision de santé publique", a-t-elle insisté.

Toujours présent pour dire des conneries, le gouvernement tente au passage de fourguer quelques vaccins, c’est toujours ça de pris.

1 commentaire:

  1. Salut,

    Tu as bien raison, même si tu y vas un peu fort. Les casseurs ne sont pas vraiment supporters, ils viennent là pas pour le match, mais pour détruire et faire une mauvaise image d'un grand club comme le PSG.

    RépondreSupprimer