ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


mercredi 7 octobre 2009

Hôpital à deux balles

On parle de puis quelques jours d’une petite fille qui est morte à l’hôpital, d’une septicémie, selon la première autopsie pratiquée dans ce même hôpital. La justice tranchera.

Les responsables mettent en avant le peu de personnel présent pour le nombre de malade.
Déjà premièrement, ils peuvent embaucher. Deuxièmement, j’ai malheureusement pratiqué plusieurs hôpitaux dans ma vie et je peux vous dire que c’est pareil dans celles que j’ai été. On a beau appuyé sur le bouton « d’alerte » qui nous garantit l’arrivée d’une infirmière dans les 5 minutes.

C’est faux, si quelqu’un vient dans la demi-heure, on a beaucoup de chance.

Je connaissais une personne qui a été à l’hôpital, ayant comme tout le monde des besoins naturels à faire. N’ayant pas le droit de se lever, elle devait avoir le bassin. Elle a donc appelé l’infirmière. Au bout de trois quart d’heure, ne la voyant toujours pas arrivé, elle s’est levé et a tombé sur le sol, s’ouvrant l’arcade sourcilière. Sa famille a donc exigé de voir le responsable et ils ont eu pour simple réponse, un personnel débordé et l’ « empressement » de la malade à vouloir se lever.

J’ai déjà eu le même tour pour un membre de ma famille. Venant la voir à l’hôpital, elle m’a dit avoir sonné à plusieurs reprises depuis au moins une demi-heure et que personne n’est encore venu. J’ai donc cherché le bureau des infirmières qui se trouvait au même étage et j’ai vu, une dizaine d’infirmière, en train de boire du café, tranquillement assisses alors que plusieurs chambres avaient demandé de l’aide.

L’une d’elle a quand même trainé son gros cul hors du bureau et s’est lamentablement traîné jusqu’à la chambre.

Je ne vous parle pas de l’hôpital ou Sarkozy et Johnny Halliday ont été soigné, mais de l’hôpital ou vous et moi sommes envoyé en cas de problème.

Elles sont peut-être sous payés ( ?) et surchargés de travail ( ?), mais il y a aussi de la mauvaise volonté de la part de certaines de ces personnes dites « infirmières ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire