ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


jeudi 19 novembre 2009

Une victoire volée

"Hold-up", "tricherie"... de nombreux Français, hommes politiques compris, exprimaient jeudi leur malaise, jusque sur le site internet du gouvernement consacré à l'"identité nationale", après la poussive qualification des Bleus au Mondial de foot grâce à une grossière faute de main.

Ce match pourrait se résumé comme un match sans honneur ou comme une qualification très contestable. Le ministre Irlandais a déposé une motion auprès de la FIFA pour rejouer le match.


"C'est un scandale, c'est une honte, avec un H majuscule", s'est emporté Thierry Roland, célèbre commentateur de matchs de foot, sur la chaîne I-Télé, qui diffusait en boucle la faute de main de Thierry Henry qui a permis aux Bleus de marquer mercredi soir le but de la qualification pour la Coupe du monde.

"C'est une grande chance qu'on ait eu à faire à des Irlandais qui sont des mecs sympas, parce que si ça avait été un autre pays, un pays chaud, il y aurait eu des morts au stade", a ajouté le journaliste, réputé pour son chauvinisme assumé.

Sur le même plateau, un autre grand spécialiste du ballon rond, Jacques Vendroux, avouait être "très mal à l'aise" devant cette main "volontaire".

Depuis le coup de sifflet final au Stade de France près de Paris, la piètre performance du onze tricolore, qui avait remporté la Coupe du monde en 1998 sur cette même pelouse, et "la main de Dieu" n'en finissaient plus d'être commentées dans les cafés comme dans les médias.

Fait très rare, la ministre des Sports Roselyne Bachelot n'a pas hésité à interpeller directement le sélectionneur Raymond Domenech, en lui demandant, ainsi qu'à ses "gars", de se "mobiliser" pour la suite.

"On a eu une équipe de France qui était absolument asphyxiée, qui a obtenu son match nul à cause d'une grossière erreur d'arbitrage", a-t-elle déclaré.

Cette rencontre fut une lutte inégale du début à la fin. L’Eire nous a asphyxiée dés le début du match, ce qu’on a vu ressemblait à une déferlante verte sur des bleus transparents.

Au lieu d’un souvenir d’une glorieuse victoire des bleus, il ne me reste que la vision d’un coq Français déplumé.

La France entre en coupe du monde par la porte de service.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire