ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


mercredi 7 mars 2012

Les bénéficiaires du RSA seront-ils considérés comme des délinquants ?

On pourrait se le demander, car dans le projet présidentiel, il y a l’obligation de 7 heures de travail d’intérêt général pour les bénéficiaires du RSA.


Or la définition du travail d’intérêt général est la suivante : Sanction pénale de substitution à l’emprisonnement souvent appelée sous le sigle de TIG.

Donc, on est dans le droit de se demander comment les bénéficiaires du RSA seront considérés par la société. Après avoir eu le nom de « cancer de la société », le RSA aura-t-il le nom de substitution de peine ?

Vous croyez que l’on aura droit aux tenues orange comme aux U.S.A. ?

On parle sans arrêt du respect des autres … ou est il ?

5 commentaires:

  1. Cela fait un moment que je pense à cette comparaison. On autre nom devrait être trouver, comme contrat aidé ou contrat social, quelque chose comme ça, par ce que là, ca fait vraiment passer les RSA pour des truands.

    RépondreSupprimer
  2. Après avoir traité de cancer, par les politiciens, les bénéficiaires du RSA, voilà qu'ils pourraient être comparés à des voyous.
    Décidément, ces assistés ne sont pas dans les bonens grace des politiciens. Mais savent ils que eux aussi ont le droit de voter.
    Bravo pour tes articles, toujours aussi passionnants.

    RépondreSupprimer
  3. Je travaille souvent avec des RSA et je peux dire qu'ils en veulent. Ce sont pour la plupart de très bon travailleurs, attentifs et qui arrivent à l'heure.

    Ce que propose N.sarkozy n'est pas leur rendre justice.

    RépondreSupprimer
  4. Salut Veilleur
    Les hères S.A. (sociétés anonymes de pauvres diables) vont bientôt voir le jour pour la grande gloire du libéralisme sarkozien !
    Personne n'en a rêvé mais Nico l'a fait !
    Fabiano

    RépondreSupprimer
  5. Eh oui mon bon Fabiano, si on veut quelque chose que personne ne souhaite, inutile de chercher bien loin, Sarko est dans le coin.

    RépondreSupprimer