ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


jeudi 31 mai 2012

Bénéficiaire du RSA : Qui les aident ?

Je répondais à cela bonne question. Car Pôle emploi ne s’occupent plus vraiment des bénéficiaires du RSA. Il délègue ça à des « sous-traitants », le plus souvent des organismes privés et/ou à des centres de formations. La preuve, demandez un rendez-vous avec un conseiller, dès que l’on apprend que vous êtes au RSA : « Il faut voir ça avec votre organisme concerné, ce n’est plus de notre ressort ».


Pour celui ou celle qui n’a jamais eu la chance d’aller à l’une de ses rencontres (petit veinard), voilà en gros comment cela se passe.

Vous recevez une convocation, celle-ci n’est en général pas obligatoire, mais si vous n’y allez pas, vous êtes radié du RSA (cherchez l’erreur). Vous pensez avoir un entretien particulier (ce qui serait normal) et vous vous retrouver la plupart du temps une dizaine dans le meilleur des cas.

Après un spitch du conseiller, en général des galères qu’il ou elle a connu, premier boulot comme serveuse, laveur de vitre, livreur de pizza etc… mais ma préférée, c’est l’histoire avec la vieille voiture pourrie et les cent kilomètres aller et retour qu’il devait faire tous les jours et quelques fois, elle tombait en panne sur le chemin du retour et il fallait la pousser, mais avec courage et détermination il attendait le lendemain avec espoir (on nous prend vraiment pour des cons), sans oublier qu’il ne faut pas hésiter à prendre un travail autre que celui que tu sais faire, même très loin, car il faut savoir bouger dans la vie.

Une fois cela passé, il demande si vous êtes d’accord pour signer le contrat d’aide  (si vous refusez, vous êtes radiés). Et après, un nouveau spitch sur les droits et devoirs des bénéficiaires du RSA (le droit de fermer ta gueule, de prendre le boulot que l’on te donnera etc…) par contre si vous trouvez vous-même une annonce sur Pôle emploi pour un boulot qui vous intéresse, inutile de compter sur leur aide pour vous aider, ils ne sont pas là pour ça.


On vous racontera que vous allez élargir votre cercle social (c’est beau çà), que vous allez retrouver le goût de vous lever tous les matins pour aller travailler etc…

Résultat, on vous proposera dans la majorité des cas, une formation de cariste (puis attente sur une liste de 100 kilomètres de long pour avoir un emploi) ou et surtout un emploi dans les espaces verts (c’est joli aussi çà), bon, le but sera de nettoyer les ruisseaux et de ramasser les feuilles, de plus votre conseiller vous dira avec un large sourire, vous prenant pour le gros con de service : « Cela agrémentera votre CV et montrera votre envie de travailler ». C’est sûr qu’un patron va être super impressionné de lire sur un CV : a ramassé des feuilles et balayé le ruisseau.

Et après on dit que les chômeurs n’ont pas d’aide…

Toujours les mêmes qui se plaignent…

1 commentaire:

  1. Que de vérités ! j'ai déjà eu la malchance d'aller à ce type de réunion, un entretien tous les 15 jours pour rien,sauf vous faire passer une une moins que rien par ce que vous ne trouvez pas de travail, mais de leurs cotés, le vide total ou alors reprendre ses études. Bien sur, à 50 ans reprendre le chemin de l'école c'est très facile n'est ce pas.
    Aucuns respect pour les chomeurs.

    RépondreSupprimer