ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


mardi 19 juin 2012

Assassinat de Ghazala Javed

Une jeune chanteuse pakistanaise populaire qui poursuivait sa carrière en dépit des menaces islamistes a été assassinée dans le Nord-ouest, a annoncé mardi la police, qui privilégiait cependant la piste d'une vengeance familiale.


Ghazala Javed, 24 ans, a été tuée de six balles lundi soir à Peshawar, la grande ville de la région, alors qu'elle sortait d'un salon de beauté avec son père, abattu lui d'une balle dans la tête, selon la police par deux hommes sur une moto qui les ont criblés de balles avant de s'enfuir, les abandonnant dans une mare de sang.

En 2009, Ghazala Javed avait fui son district de Swat au moment où l'armée y lançait une offensive contre des talibans qui y avaient pris le pouvoir, multipliant les assassinats et fermant notamment les écoles pour filles et magasins de musique. Cible potentielle des extrémistes, comme toutes les chanteuses et danseuses, elle avait alors rejoint Peshawar.

Le gouvernement pakistanais avait donné l'assaut contre les talibans de Swat sous la pression de son allié américain, inquiet de voir les rebelles prendre le contrôle de districts de plus en plus proches de la capitale Islamabad.

Ghazala Javed, qui a publié plus d'une vingtaine d'albums de chansons en pachtoune, la langue de son ethnie, dominante dans le Nord-ouest, était une des chanteuses les plus populaires de la région.

En 2010, elle avait épousé un homme d'affaires, Jahangir Khan. Mais elle avait ensuite demandé le divorce après avoir découvert qu'il avait une autre femme et parce qu'il tentait de l'empêcher de chanter, selon la famille de Ghazala. Les demandes de divorces sont extrêmement rares dans la société musulmane très conservatrice du Nord-ouest pakistanais. Selon la loi islamique, un homme peut avoir jusqu'à quatre femmes à la fois.
Les libertés disparaissent les unes après les autres dans ces pays.
Sa mort fera-t-elle changer les choses ?????

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire