ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


mercredi 6 juin 2012

Les auto-entrepreneurs : une nouvelle fois la cible du gouvernement.

Le régime d'auto-entrepreneur crée la polémique. Ce mardi, devant l'Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA), la ministre déléguée à l'Artisanat, Sylvia Pinel, a affirmé que ce dernier engendre "une concurrence déloyale".


Créé en 2009, le statut d’auto-entrepreneur profite d’un régime fiscal avantageux. Il est en effet exonéré de la TVA et d’une partie des charges sociales.

Les artisans ne bénéficient pas de ces avantages et dénoncent une concurrence déloyale. Ils estiment que les auto-entrepreneurs peuvent proposer des prix beaucoup plus attractifs grâce aux exonérations. Ce qu’ils ne disent pas, c’est que l’auto-entrepreneur qui fait beaucoup de chiffre d’affaires (et ils sont très rares), ne peuvent dépasser 33 000 euros environ.

D’après la ministre déléguée à l'Artisanat, Sylvia Pinel, le gouvernement mène actuellement une évaluation du dispositif. Elle a également déclaré que "des ajustements seront apportés une fois les conclusions connus, et définis en concertation avec les organisations professionnelles représentatives".

Tout cela, c’est très bien, mais pourquoi ne pas parler des problèmes qu’ont les auto-entrepreneurs. Comme par exemple pour plus de 80% d’entre eux, ils ne gagnent qu’environ 500 euros net par an, ils n’ont pas d’aides de l’état pour le montage de leur entreprise, (sauf des crédits et ceux qui décident d’ouvrir dans certaines zones du pays) ?

Pourquoi ne pas parler de tous ceux qui devant le tarif de la CFE (cotisation foncière des entreprises), qui est entre 400 et 2000 euros par an, sont obliger de fermer leur entreprise, par ce qu’ils ne gagnent pas assez pour pouvoir s’octroyer un petit complément pour vivre ?

Pourquoi le gouvernement ne parle pas de la demande de la Fédération des auto-entrepreneurs qui a demandé à ce que cette CFE soit en fonction du chiffre d’affaire de l’entreprise ?

Je croyais que la libre concurrence était autorisée en France, à première vue, pas pour tout le monde !

On a le droit de créer son entreprise, de payer ses taxes… mais surtout ne pas trop gêner ces chers artisans !

Les ajustements ne seront certainement pas en faveur des auto-entrepreneurs, mais bien en faveur des artisans.

4 commentaires:

  1. Une nouvelle fois, les petits prennent. Je suis également autoentrepreneur depuis 2010. Je gagne environ par an, 300 euros en complement de mon rsa. Si je dois payer 400 euros de cfe l'anée prochaine, je stoppe tout cette année en décembre. J'attends donc si le prix de la cfe va être ou non idexer sur le chiffre d'affaire.
    Merci de votre soutien.

    RépondreSupprimer
  2. ,je declare l integralite de mon chiffre d affaire , je ne concurence pas les artisants, par contre il y a beaucoup de vendeurs qui travaille au noir, en plus d leur activite declaré, et la l etat ne fais rien pour reprimer alors que moi je paie des charges tout les 3 mois !!!!

    RépondreSupprimer
  3. L ETAt FERAIS BIEN DE S OCCUPER DES TRAVAILLEURS DECLARES ET FONCTIONNAIRES QUI FRAUDE A LONGUEUR D ANNEES, AU LIEU DE EM_MER_der ce qui VEULENT TRAVAILLER!!!

    RépondreSupprimer
  4. Etant auto-entrepreneur moi-même, je suis d'accord avec vous. Le gouvernement Hollande devrait supprimer avant la fin de l'année le statut d'auto-entrepreneur ou au mieux, le réduire à un an max.

    RépondreSupprimer