ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


dimanche 27 janvier 2013

Ne pas confondre anti-mariage pour tous et homophobie.


Voilà déjà maintenant quelques jours que dans les médias, plusieurs pros mariage pour tous comparent les anti-mariages pour tous à des homophobes. Cela n’a rien à voir avec la défense de leurs convictions. Il y a bien sûr des homophobes dans le lot, il en aura toujours, que la loi passe ou non.


Les anti-mariages militent contre une atteinte à leurs idées et contre la destruction d’une des fondations de la civilisation. Ce n’est pas en les comparant à des homophobes que les pros mariages ramèneront des sympathisants à leur cause.

La définition du dictionnaire est que le mariage et l’union légitime entre un homme et une femme. Le gouvernement veut faire passer en force cette loi, elle devra donc également changer cette définition des dictionnaires français et ainsi franchir une nouvelle étape dans l’abolition des droits des citoyens en ne les consultants pas et en imposant son pouvoir face à des militants demandant à se faire entendre par la voie d’un référendum.

On nous rabâche que plus de la moitié des Français sont pour le mariage pour tous, environ 63% d’après les sondages ( ???), si le gouvernement est si sûr de gagner, pourquoi n’accepte-t-il pas le référendum comme beaucoup le demandent.

Il n’y a pas encore si longtemps, François Hollande critiquait Nicolas Sarkozy pour ses prises de positions sans demander au peuple ce qu’il en pensait, mais il ne fait pas mieux.

Les Français ont remplacé un président voulant tout contrôler par son frère jumeau.

1 commentaire:

  1. Enfin quelqu'un qui à compris ce que les opposants veulent dirent. Nous ne sommes pas homophobes, il y en à peut-être, je ne sais pas. ce qui est sur, c'est que moi ainsi que ceux que je connais ne le sont pas.
    Alors arretez de dire n'importe quoi. NOn au mariage pour tous !

    RépondreSupprimer