ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


jeudi 16 mai 2013

Lettre de la Fédération des Auto-entrepreneurs à François Hollande.


 
 
Monsieur le Président de la République,

Vous avez clôturé les assises de l’entrepreneuriat le 29 avril dernier au Palais de l’Elysée en marquant votre volonté de soutenir et stimuler l’esprit d’entreprise dans notre pays ; cette « belle idée » animera la quatrième grande réforme de votre quinquennat, qui se fera aux côtés des entreprises de toutes tailles, de toute nature et ce quelles qu’en soient leurs performances.

A l’issue de votre intervention, j’ai été particulièrement honoré de pouvoir vous féliciter pour les engagements pris ; j’ai pu également vous sensibiliser quant au projet de réforme visant le régime de l’auto-entreprise et l’évocation par Madame PINEL, Ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme de sa possible limitation dans le temps.

La France est le pays des libertés. Le droit à entreprendre s’inscrit dans ce sillage. Si cette mesure de limitation était confirmée, non seulement les effets négatifs seraient nombreux et immédiats, mais surtout ce serait interprété comme un recul par rapport à votre message sur « la démocratisation de l’esprit d’entreprise ».

Aussi, la durée d’exercice de l’auto-entreprise doit rester à la libre appréciation du bénéficiaire, selon sa situation, ses contraintes, ses ambitions, avec des démarches simplifiées et un régime fiscal simple.

Monsieur le Président, je sollicite votre bienveillante attention pour engager une réforme de l’auto-entreprise tenant compte de l’esprit de liberté qui doit accompagner le parcours de tout entrepreneur en France ; moteur de notre croissance et de nos emplois.

Nous avons développé ces arguments et fait des propositions précises auprès des cabinets de Madame PELLERIN, Ministre déléguée aux PME, à l'Innovation et à l'Économie numérique et de Madame PINEL, Ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme mais aussi auprès de celui de Monsieur le Premier Ministre

Comptez sur notre engagement pour répondre à votre sollicitation, tout comme à celle de votre cabinet pour continuer à examiner ce dossier plus en amont ; espérant votre intervention, et vous en remerciant,

Je vous prie de d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mon profond respect.

Grégoire Leclercq,
Président

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire