ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


lundi 20 mai 2013

Plates-formes pour auteurs freelances : Arnaque ou pas ?


De plus en plus de personnes, professionnels pour la plupart, mais pas uniquement écrivent des textes sur des plates-formes. Un sujet est donné, ainsi que le nombre de mots à écrire et ceux qui sont à insérer.

 
Non seulement ces textes sont très peu payés, environ 0.007€ le mot, mais de plus, nombreuses d’entre elles ne payent pas ou avec énormément de difficulté.

Une certaine de ces plates-formes, dont je ne peux donner le nom sous peine d’être traîné devant les tribunaux de paye jamais, ne répond jamais aux mails. Non seulement, elle arnaque les auteurs, mais également plusieurs les clients qui l’auraient payé pour avoir des textes faits. Cette plate-forme prendrait l’argent et ne fournirait pas les textes. Concernant les auteurs, leurs textes sont vendus, mais eux ne touchent rien. 

Le pire, c’est que le patron de cette fameuse plate-forme serait d’après les informations, très faciles à trouver sur le net, à sa troisième société. Il aurait dû fermer les deux premières sur décision de justice pour les mêmes motifs.

Si cela est vrai, pourquoi l’autorise-t-on à continuer ainsi son arnaque ?

Si des lecteurs ont des commentaires à faire sur ce texte, qu’ils ne se gênent pas pour les écrire.

2 commentaires:

  1. Je vois très bien de quelle plate forme tu parles veilleur, elle commence par un M. J'ai déjà trvaillé pour elle, elle ne paye pas ces textes, certains ont eu la chance de recevoir au début de l'argent, mais après c'est tout.
    Cette plate forme a beaucoup de procès et est très connue sur le web, pourtant encore de nombreux auteurs se font arnaquer.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai contacté l'Agessa pour savoir quels recours me sont possibles, la seule chose qui l'a interessé, c'est si j'étais inscrit chez eux pour payer les taxes, le reste n'avait pas l'air de l'interesser beaucoup

    RépondreSupprimer