ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


dimanche 20 octobre 2013

Journal gratuit


Infos net est désormais gratuit sur simple demande. Vous pouvez faire un geste en achetant celui-ci pour 1.20€, 0.70€ sont reversés aux auteurs des textes.
À bientôt.
 

vendredi 18 octobre 2013

Les superstitions


La superstition se résume par la croyance que certains actes ont une conséquence positive ou négative sur la vie de certaines personnes. Les personnes superstitieuses vivent au quotidien les contrariétés qu’occasionne cette croyance. Ces personnes souvent très croyantes possèdent généralement des talismans ou des amulettes afin de les protéger contre le mal.

La superstition est considérée par certains comme un problème mental lié à la personne. Elle est alors considérée comme paranoïaque ou psychotique. Il faut dire que ces personnes superstitieuses ne peuvent rien faire seul pour se défaire de cette « torture » mentale. Cela peut aller du sel renversé qui prédit une dispute avec un être cher jusqu’à ne marcher sur un carrelage que sur ceux d’une même couleur.

La suite sur :

La dame blanche


Plusieurs mythes racontent l’apparition d’une femme tout de blanc vêtu.

De très nombreuses personnes rapportent avoir vu une femme habillée en blanc, faire de l’auto-stop. Pour ceux qui se sont arrêtés, ils racontent tous la même chose. Elle semblait porter une chemise de nuit blanche et était très silencieuse jusqu’à un tournant où elle se mettait à hurler avant de disparaître. Plusieurs témoins ont refusé de parler de peur d’être pris pour des fous, mais certains ont décidé de raconter ce qu’ils ont vu.
Dans certaines cultures, elle représentait l’approche de la mort. Son apparition, souvent accompagnée de hurlements, dans une propriété annoncée la mort d’un des occupants dans les trois jours. Différents présages sont possibles selon certaines cultures.

La suite sur :

Les gothiques


Le mouvement gothique est apparu dans les années 1970 aux années 1980. Notamment en Angleterre suite aux mouvements punk. Ce mouvement gothique est particulièrement marqué par les attraits sombres et ténébreux, quelques fois provocants.

Les adeptes du gothique sont souvent repérables par leur mode vestimentaire qui est particulièrement basée sur le noir, le pourpre et m’ensemble des couleurs sombres.

La naissance du gothique

La chanteuse allemande Nico reçoit le nom de gothique en 1971, bien que de nombreux fans d’ Alice Cooper pensent qu’il est la référence du rock gothique. D’autres groupes de rock sont désignés comme gothique, notamment les siouxsie and the banshees.

La suite sur :

Saga Amityville


Amityville 1 : la maison du diable

Amityville est une banlieue de New York. Le 13 novembre 1974, dans une maison bourgeoise, un jeune homme, dans un accès de démence, tue à coups de fusil ses parents, ses frères et ses sœurs. À son procès, il affirme avoir été possédé par une voix lui ordonnant de tuer tous les siens. Quelque temps plus tard, cette maison est mise en vente à un prix défiant toute concurrence. La famille Lutz l'achète malgré la tragédie qui s'y est déroulée. Ils n'y resteront que vingt-huit jours alors que des phénomènes paranormaux se produisent…

La suite sur :

Amityville : Après le massacre


Les Lutz (1975-1976)

Malgré le passé macabre de la grande demeure, une nouvelle famille, les Lutz, y emménagent le 18 décembre 1975. George Lutz, 28 ans, propriétaire d'un cabinet de géomètres, visite la propriété avec sa femme Kathleen. Ils viennent de se marier et ont trois enfants d'un premier mariage. Ils croient avoir trouvé la maison de leurs rêves et s'en portent acquéreurs. Après leur installation, ils se prétendent témoins d'une série d'événements de nature paranormaux et s'en ouvrent au journaliste et écrivain Jay Ansonqui en tire un récit romancé à grand succès présenté comme un documentaire : The Amityville Horror - A True Story (littéralement, « L'horreur d'Amityville - Une histoire vraie ») parut en français sous le titre « Amityville, la maison du diable ».

La suite sur :

Amityville


Avant la nuit tragique où c'est terminé leurs vies, les DeFeo étaient des gens normaux qui aimaient la vie. Les membres de la famille DeFeo étaient Ronald Sr., Louise, Ronald Jr., Poignez, Allison, Mark et John Matthew. Ronald DeFeo Jr., le seul survivant, a été accusé de six condamnations à perpétuité dans la prison de Greenhaven. Ils habitaient au 112 Océan Avenue (actuellement, le nom de la rue et l'adresse ont été changés).
 
La suite sur :

Saga Halloween.


Le cinéma dit d’horreur a aussi mis un pied dans le monde d’Halloween avec une série de films plus ou moins réussis avec en vedette Jaimie Lee Curtis.

En 1978, sort Halloween, la nuit des masques : L'histoire se déroule dans la ville d’Haddonfield, dans l’Illinois. Après avoir tué sa sœur, Michael Myers, âgé de six ans, est interné. À 21 ans, il réussit à s'échapper, et prend la route de sa ville natale. Se produit alors une succession de meurtres.

La suite sur :

Halloween


Halloween est une fête qui se déroule dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre. Elle est fêtée principalement en Irlande, au Canada, en Australie, en Grande-Bretagne et surtout aux États-Unis.

La tradition la plus connue veut que les enfants se déguisent avec des costumes qui font peur ou qui font rire (fantômes, sorcières, monstres, vampires, etc.) et aillent sonner aux portes en demandant aux adultes, souvent eux-mêmes déguisés, des bonbons, des fruits ou de l'argent avec la formule : Trick or treat! (« Des bonbons ou un mauvais sort ! ») ou simplement « Halloween ! ». D'autres activités incluent des bals masqués, le visionnement de films d'horreur, la visite de maisons « hantées », etc.

La suite sur :

samedi 12 octobre 2013

Les supporters sont très cons


La France a quand même trouvé une équipe plus faible qu’elle, ce qui n’est pas une chose évidente. Mais ne boudons pas notre plaisir, 6 à 0, c’est un beau carton.

 
Le gardien a été complètement dépassé en première mi-temps ainsi qu’en début de deuxième. Il a commencé à réagir peu de temps après le but de Benzema. Sans doute vexé que même un joueur comme lui pouvait marquer, il a repris du poil de la bête et a été beaucoup plus vaillant. Les bleus ont même eu quelques frayeurs en fin de match.

Ce qui a été décevant, ce sont les supporters. Ce passant au parc des princes, la majorité des supporters des Bleus étaient sans doute parisiens et à chaque fois que Valbuena avait le ballon, des sifflets se faisaient entendre.

Mais que peut-on attendre d’une bande de bœufs ne faisant pas la différence entre un Qatar Saint-germain contre Marseille et un France – Australie. Ce sont les mêmes qui sifflaient Benzema lorsqu’il entra sur le terrain et qui commencèrent à scander son nom après son but.

Non seulement ils sont cons, mais en plus ils sont faux-culs.

C’est beau la vie d’un supporter !

vendredi 11 octobre 2013

EMT ou EMPTR

Infos Net recherche une personne ayant eu l’occasion d’essayer l' EMT ou l'EMPTR, un service offert par Pôle emploi.
Une dizaine de questions vous seront posées par mail. Cela est gratuit et non rémunéré. Par contre, une page entière vous sera réservée afin de publier votre CV gratuitement.

N’hésitez pas à me contacter pour d’autres renseignements : infosnet.mag@netcourrier.com

Non sérieux s’abstenir.
Réponse assurée.

lundi 7 octobre 2013

P.O.E. ou Préparation Opérationnelle à l'Emploi


 
Infos Net recherche une personne ayant eu l’occasion d’essayer la P.O.E. (préparation opérationnelle à l’emploi), un service offert par Pôle emploi.

Une dizaine de questions vous seront posées par mail. Cela est gratuit et non rémunéré. Par contre, une page entière vous sera réservée afin de publier votre CV gratuitement.

N’hésitez pas à me contacter pour d’autres renseignements : infosnet.mag@netcourrier.com

Non sérieux s’abstenir.

Réponse assurée.

mercredi 2 octobre 2013

Ou trouver à se loger

Afin de poursuivre ses études, on doit souvent s’éloigner du cocon familial. Mais voilà cela coûte cher.

Plusieurs solutions possibles :

1. Habiter chez un particulier gratuitement contre un peu de travail
2. Habiter dans une résidence étudiante ou privée
3. Habiter en cités universitaires
4. Habiter en colocation
5. Prendre un studio ou un petit appartement.

Les prix indiqués sont une moyenne entre ceux qui sont pratiqués en province et à Paris.

La suite sur :

Interview de Nathalie Michaud Labchara


Elle a gentiment accepté de répondre à quelques questions que je lui ai posées et pour cela je la remercie sincèrement d’avoir accordé quelques instants à ce magazine qui voit le jour

Nathalie Michaud Labchara, demandeuse d’emploi de 52 ans, qui avait interpellé le président François Hollande le 6 août dernier sur les marches d’un pôle emploi qu’il venait visiter, a été reçue pour un entretien privé le 30 août à l’Élysée afin de défendre les seniors qui sont à la recherche d’un emploi, mais qui intéressent peu les employeurs.

La suite sur :

Le phénomène Lolitas


Alors que la rentrée est commencée, or le problème des vêtements dans les collèges, le phénomène Lolitas pour les primaires va refaire sa réapparition avec les problèmes qu’il engendre.

Elles ont entre 8 et 10 ans et veulent ressembler à des collégiennes si ce n’est à des adultes. Elles volent les vêtements de leurs grandes sœurs. Elles s’habillent en jean slim ou short moulant, sac à main de marque, bijoux ou piercings. À la sortie des écoles primaires, la silhouette des petites filles a subi quelques métamorphoses. Elles veulent jouer aux grandes et cela peut leur jouer des mauvais tours et devenir la cible de terribles prédateurs : les pédophiles.

La suite sur :

Le bizutage

Selon certains, le bizutage est un passage obligatoire afin d’intégrer un groupe et surtout de ne pas se désolidariser d’un rite nécessaire afin de ne pas se différencier des autres.

Les médias font souvent leurs choux gras des dérives qui ont lieu lors de ces « initiations » qui ressemblent soit à un acte « bon enfant », soit à des actes dégradants et humiliants pouvant aller jusqu’à de véritables actes de torture. Ses actes sont interdits par le gouvernement en France, mais comme pour beaucoup d’autres choses, celle-ci est ignorée et bafouée avec la complaisance de certains chefs d’établissement qui ferment les yeux.

La suite sur :

L’école et la laïcité


La laïcité est en France, le principe qui différencie le pouvoir politique des organisations religieuses, l’état devant rester neutre tout en garantissant une liberté de culte, construisant ainsi une égalité républicaine.

La laïcité n’est pas un moyen de combattre les religions comme dernièrement, on a pu l’entendre dans certaines bouches de religieux, mais d’empêcher l’influence de celles-ci dans, principalement, les systèmes d’enseignement.

La laïcité dans l’école a pour but accueillir tous les enfants, sans distinction de sexe, de religions ou d’origine  et d’avoir une indépendance totale par rapport aux groupes de pressions religieux ou idéologiques.

La suite sur : http://madmagz.com/fr/magazine/242774

Qu’est devenu le mariage aujourd’hui ?


Alors que le taux de mariage recommençait doucement à augmenter, l’adoption du mariage  homo ne va-t-il pas détruire cette recrudescence annoncée. Avec la destruction de ce sacrement, celui-ci gardera-t-il tout son attrait ?

Le mariage a été abattu sans aucune pitié.

Hollande et son petit groupe ont fait ce que personne n’avait jamais osé faire, détruire l’un des fondements de la civilisation qu’est le mariage.

Car il ne faut pas se mentir plus longtemps, le mariage est mort et enterré, du moins tel que nous le connaissions et tel qu’il était depuis sa création. En donnant le droit de se marier à tout le monde, ce symbole que représenté le mariage a désormais autant de valeur qu’un rouleau de papier toilette.

La suite sur : http://madmagz.com/fr/magazine/242774

 

Auto entrepreneurs : Un combat au quotidien



Dans leur rapport sur l'évaluation de l'auto-entrepreneur publié le 10 avril, l'IGF (Inspection générale des finances) et l'Igas (Inspection générale des affaires sociales) détaillent 28 recommandations. Objectif : "asseoir sur des bases renforcées" un régime qui "rencontre un grand succès" mais "ne fait pas l'objet d'un suivi suffisant".

Recommandation n° 1 : Conserver les paramètres fondamentaux du régime en matière de déclaration et paiement des obligations sociales (taux forfaitaire de prélèvement sur le dernier chiffre d'affaires connu).

La suite sur :http://madmagz.com/fr/magazine/242774