ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


jeudi 10 avril 2014

Code Naf : le gros bordel.


Pour ceux qui si connaissent un peu, lorsque l’on crée une entreprise, un obtient un code PAE ou NAF en plus du code SIRT et SIREN.


Mais voilà, en janvier 2015, les autoentrepreneurs survivants devront s’inscrire au registre des métiers, oui mais comme quoi ?

De nombreux autoentrepreneurs ont un problème avec leur code. Il faut dire que, lorsque l’on s’inscrit pour devenir autoentrepreneur, on reçoit ce fameux code de l’URSSAF, on ne choisit pas.

Mais voilà ce qui se passe :  pour le même code, certains sont Artisans, d’autres Commerçants ou d’autres en Professions libérales.  Alors comment cela va-t-il finir ?

Lorsque l’on téléphone à l’URSSAF, on vous dit une certaine chose, mais il faut confirmer par le RSI (Artisans, Commerçants) ou la CIPAV (Professions libérales), mais encore là, nouveaux problèmes, on vous dit l’inverse de ce que vous avez appris à l’URSSAF, lorsque l’on arrive à les avoir, par ce qu’il faut s’armer de courage pour avoir le RSI.

Donc de nombreux autoentrepreneurs sont inscrits depuis 2009 dans une certaine activité qui risque de changer. Un simple exemple le code 8219Z (secrétariat, photocopie etc…), sur un site on est Artisans, sur un autre Prestataire commercial et sur un autre, devinez quoi… on est Profession libérale.


Il y a un de ces bordels…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire