ATTENTION ... ATTENTION ... ATTENTION

Quelques images et propos peuvent choquer certains lecteurs de ce blog. Les lecteurs et lectrices de moins de 18 ans sont donc priés de quitter ce blog dès leur connexion.


mardi 24 juin 2014

Article exclusif pour commentateurs sportifs




   En vente dans toutes les bonnes pharmacies

Pourquoi regarder un match avec le Brésil m’écœure de plus en plus !






La première raison est la faute des commentateurs
Les commentateurs se pissent dessus de joie rien qu’en prononçant le mot « Brésil », c’est incroyable, rien qu’avec ce mot, le soleil se lève, les oiseaux chantent, tout leur est pardonné.

La deuxième raison est l’arbitrage
Les arbitres, tout le monde a pu le voir, sont très généreux avec le Brésil. Ils sifflent des penaltys imaginaires, oublient de signaler des fautes, ne voient pas les hors-jeu qu’un aveugle remarquerait et signalent des fautes dès que l’un des joueurs est effleuré.

La troisième raison est le Brésil par lui-même.
Ce sont des acteurs nés et des simulateurs de première. On les frôle et ils tombent comme des mouches, en se tordant de douleur sur le terrain.
Ils pleurent chaque fois que leur hymne national est chanté, car ils savent que la caméra est braquée sur eux alors…

mercredi 18 juin 2014

La voix du veilleur, le mag N° 13 est sorti



Il est gratuit sur simple demande

Appel du 18 Juin



Nul n’est à l’abri d’une maladie, et encore moins d’un virus.


Imaginez que lors d’un voyage en avion, une personne gravement malade est présente, porteuse d’un virus tel l’ebola. L’avion est le meilleur terrain possible pour une prolifération de ce virus meurtrier.



Vous ne vous apercevriez de rien, du moins pendant quelques jours, entre 4 et dix pour être plus précis. Et pendant ce temps, le virus que vous avez attrapé fait tranquillement son chemin au sein de votre organisme, sans que vous ayez conscience de sa présence. Puis une légère fièvre, ainsi que quelques courbatures apparaîtront, et vous pensez tout de suite à un rhume, mais pendant ce temps, vous êtes un potentiel vecteur de ce virus, contaminant votre famille, vos ami(e)s et collègues.  

Puis vous commencerez à avoir des diarrhées accompagnées de sérieuses douleurs abdominales, puis vous vous mettrez à vomir. Les difficultés à respirer feront leur apparition  et votre sang cessera de coaguler. Enfin, vos organes  commenceront à saigner. 

Vous êtes désormais un virus , devenant le vecteur d’une pandémie dévastatrice.

L’augmentation du touriste est un vrai bonheur pour ce type de virus, lui laissant la possibilité, si facile, de parcourir le monde, laissant dans son sillage des centaines, voire des milliers de victimes. 

Une possible diffusion planétaire de virus mortel est maintenant établie, rien de bien réjouissant.

Transmission de l'Ebola



Symptômes de l'Ebola



mardi 17 juin 2014

Parole de veilleur 9



Avant c'était nous contre nous même, alors que maintenant, c'est nous contre eux, sauf que eux, c'est nous.

Parole de veilleur 8



Plus il y a de voix, plus il y a de versions. L'information ne devient alors que du bruit.

Parole de veilleur 7



Quelle différence y-a-t--il entre un riche qui détourne de l'argent et un pauvre qui fait la même chose ? 
Le riche, lui, quand il se fait prendre, il peut se payer les meilleurs avocats alors que le pauvre n'aura qu'un avocat commis d'office.

lundi 16 juin 2014

Benzema, détesté hier, adulé aujourd’hui.




Il ne faut pas s’en cacher, l’avis de nombreux supporters de Benzema a changé depuis quelques temps, en fait, depuis que Ribéry ne joue plus. 

Combien étions-nous, moi le premier à penser que Benzema n’avait plus sa place en équipe de France, il n’était plus un joueur, il ressemblait plus à une larve traînant sur le terrain plutôt qu’à un attaquant. Lorsqu’il visait le but, ou plutôt vers le but, car ses frappes ressemblaient plus à des tirs aux pigeons qu’à autre chose, il nous énervait et l’on espérait qu’il serait rapidement remplacé.

Mais il est vrai que depuis quelques matchs, il s’est largement rattrapé. Et cela, depuis que Ribéry est out, il s’est libéré pour devenir plus qu’un simple joueur, un leader, si ce n’est le pilier de l’équipe de France.

Je suis certain de ne pas avoir été le seul à penser cela, c’est pour cette raison que je fais mon mea-culpa.

Allez Benzema, Allez la France… les supporters sont là !

vendredi 13 juin 2014

Brésil-Croatie : Un match bidon du début à la fin



Quelle déception, ce match fut une vraie arnaque dès le début, grâce à un arbitre très complaisant avec les brésiliens. 
On a même pu voir, un Croate se prendre un coup de coude dans le nez et se faire imputer la faute par l'arbitre.Un penalty fictif, plusieurs fautes non sifflés en faveur des Brésiliens, un but refusé pour les Croates alors qu'il était parfaitement valable. Chaque fois qu'un brésilien tombait, il y avait obligatoirement une faute sifflée, mais les Croates étaient fauchés et cela ne semblait pas vraiment gêner les arbitres : une victoire volée.

Pour résumer : 
Pour le Brésil : 
Un premier but marqué contre son camp par un Bésilien, un penalty anti-émeute accordé très généreusement , un deuxième but valable, un troisième marqué suite à une faute sur un Croate non-sifflée.
Pour les Croates :
Un but parfaitement valable refusé, des fautes en cascades non accordées.

Si cela est joué d'avance, autant donner la coupe directement aux Brésiliens, cela nous évitera de voir des matchs si lamentables.

Bravo aux croates pour leur vaillance et leur combativité. 

Honte au Brésil et à l'arbitrage.

mardi 10 juin 2014

Gérard Lanvin, plus qu’un acteur






Il est une voix.
Chacun a pu remarquer sa voix bien spéciale,au même tire de celle de Gérard Darmon, la voix de Gérard Lanvin accroche. Une voix sourde, sans être rauque.

Il est une gueule.
Il peut s’adapter à de nombreux rôles, que ce soit comique avec « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine », son premier rôle au cinéma ou il a une tête d’abruti, il faut bien le dire. En flic avec « San Antonio » ou encore en vieux taulard pas si repenti que cela dans « Les Lyonnais ».

Il est un caméléon
Quel que soit le rôle qu’il occupe dans l’un de ses films, son personnage est obligatoirement attachant. Alors que dans « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine », il n’a pas le rôle principal, tout le monde de souvient de lui autant que de Coluche. Dans « Marche à l’ombre » avec Michel Blanc, il prend le devant de la scène  alors qu’il n’a à l’origine que le rôle du bon copain.

Il est un mythe vivant.
Il ne faut pas s’en cacher, c’est l’un des GRANDS acteurs français encore de ce monde. Il est de la trempe des Gabin ou Ventura. Souvent comparé à Michel Constantin pour son jeu dans ses films, il crève littéralement l’écran à chacune de ses apparitions.



 Voici quelques-uns de ses nombreux films :

Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine (1977) : Il joue le rôle du Chevalier blanc où sa chanson mémorable « On m’appelle le chevalier blanc », chanté par Olivier Constantin et créée par Serge Gainsbourg, est connue.

Le prix du danger (1983) : Il joue le rôle d’un homme traqué par 5 tueurs. S’il arrive au bout du jeu, il gagne 1 millions de dollars, mais le jeu est truqué. Un remake américain fut tourné sous le titre « Running Man » avec Arnold Schwarzenegger. Inédit en DVD, « Le prix du danger » est enfin sorti le 4 mars 2014.

Les spécialistes (1985) : Il partage l’affiche avec un autre grand acteur qu’était Bernard Giraudeau. Il joue le rôle d’un taulard qui s’évade en compagnie d’un flic. En fait, la police se sert de lui pour mettre un coup à une organisation mafieuse. Mais il découvre la vérité.

Le Boulet (2002) : Gagnat du loto, un prisonnier jouant avec un gardien de prison s’évade lorsque la femme de ce gardien part pour l’Afrique avec le billet gagnant. Il emmène le gardien dans son aventure, il le regrettera rapidement.

Les Lyonnais (2011) : Il joue Edmond Vidal, membre du gang des Lyonnais à l’age de 67 ans, rattrapé par son passé qu’il n’a jamais vraiment quitté.





Et bien d’autres encore…